3056671.jpg

 

 

 

Encore du nouveau, et du mieu si on peut dire ! Raconté par André.

 

<<   Enfin ! Reçu par le lieutenant E., brigade de Villers-Cotterêts, j’ai pu déposer plainte ce vendredi 17

avril pour propos racistes (prononcés dans la nuit 7 au 8 février) mais aussi contre les saluts nazis. Ces derniers n’auront que très peu de chance d’être sanctionnés pour cause de liberté d’expression (et je tiens à ce qui nous reste dans ce domaine même si ça fait mal au bide).

Chiffonné de voir la plainte arriver sur son bureau via celui du procureur de la République, le lieutenant a plus ou moins présenté ses excuses et expliqué que ce retard n’était dû qu’à un malentendu. No problem. En outre, il m’a affirmé ne pas laisser passer ce genre d’affaire.

L’enquête est en cours, seulement, si des “témoignages” ont bien conforté mes dires (le contraire eut été un comble) personne ne veut porter plainte. La trouille, la complicité implicite ? Allons savoir. En tout cas personne ne veut porter plainte alors ce sera, d’après le lieutenant, ma parole contre la leur.

Bref, je serai sans doute, un jour, convoqué pour témoigner.

Affaire à suivre.

En attendant, portez-vous bien et faites gaffe, la bête immonde gronde et notre gourvernement, avec son comportement, ne peut que laisser libre cours à son affreux gueulement.

Vive la Sociale. Pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartiers pour les fachos !

A.O.   >>

La lutte continue !